Astrochimie et Origine

Matière Interstellaire et Cosmologie

Physique Solaire et Stellaire

Système Solaire et Systèmes Planétaires

A la une

Il y a 5 jours 7 heures

Une équipe de recherche internationale impliquant des scientifiques de l’IAS et d’autres laboratoires vient de révéler la composition chimique d'un disque de matière en rotation autour d'une jeune étoile, où se forment de nouvelles planètes. Les résultats révèlent le plus grand nombre de molécules contenant du carbone observées à ce jour dans un tel disque, et ont des implications sur la composition potentielle des planètes qui pourraient se former autour de cette étoile. Ces résultats, publiés dans la revue Science, ont été obtenus dans le cadre du programme temps garanti de l'instrument MIRI développé par un consortium de laboratoires en Europe et aux États-Unis et impliquant l’IAS.

 

Il y a 2 semaines 4 jours

Depuis décembre 2020, le microscope hyperspectral proche-infrarouge MicrOmega, développé par l’IAS, participe aux analyses des échantillons de l’astéroïde carboné Ryugu ramenés sur Terre par la mission Hayabusa2 de la JAXA. Grâce à des campagnes de tests auxquelles des membres de l’IAS ont participé, cet instrument de pointe est maintenant prêt pour analyser les échantillons ramenés en 2023 de l’astéroïde Bennu par OSIRIS-REx.

Il y a 3 semaines 3 jours

Les premiers résultats scientifiques de Euclid, la mission spatiale européenne de cosmologie, ont été dévoilés jeudi 23 mai 2024 : 15 articles scientifiques, dont 5 généraux sur la mission spatiale, ses instruments et le traitement, et 10 sur les premières observations astrophysiques. Ces premières observations et articles confirment les performances d’Euclid, et signent le début de « l’ère Euclid » pour la cosmologie. La mission nominale durera 6 ans, avec une livraison partielle des données d’ici 1 an, et la première livraison des données d’ici 2 ans.

Il y a 1 mois 3 semaines

La nébuleuse de la tête de Cheval a été découverte dans le domaine visible comme un nuage sombre qui apparait en extinction au bord d’un complexe moléculaire géant dans Orion. Il s’agit en fait d’une région photo-dominée illuminée par une étoile massive. Elle suscite un très grand intérêt pour les astrophysiciens car c’est l’objet idéal pour comprendre les interactions entre le rayonnement UV émis par les étoiles et la matière interstellaire, la façon dont le rayonnement se propage à l’intérieur des nuages denses, et l’impact du rayonnement sur la matière (photo-évaporation, ionisation, dissociation, fragmentation, chauffage, …).

Pages

S'abonner à Syndiquer