Astrochimie et Origine

Matière Interstellaire et Cosmologie

Physique Solaire et Stellaire

Système Solaire et Systèmes Planétaires

A la une

Il y a 3 semaines 2 jours

Un nouveau système cryogénique mobile basé sur un système à dilution développé par BlueFors Cryogenics vient d’être installé dans nos laboratoires. Il peut atteindre une température de 6 mK et une puissance de refroidissement de 125 μW à 50 mK. La grande capacité de refroidissement et le volume disponible permettront de tester non seulement les nouvelles générations de détecteurs cryogéniques très sensibles mais aussi des parties de plans focaux, pour les futures missions spatiales.

Il y a 1 mois 1 jour

Le comité des programmes de l'Agence Spatiale Européenne vient de sélectionner la mission ARIEL comme la 4ème mission de classe intermédiaire (budget 450 millions d'euros) du programme « Cosmic Vision ». ARIEL sera lancé de la base de Kourou en Guyane en mai 2028 et sera placé en orbite au point de Lagrange L2, situé à 1.5 million de kilomètre de la Terre. ARIEL est un télescope spatial qui sondera de manière systématique les atmosphères d'un millier de planètes extrasolaires, des géantes gazeuses aux planètes rocheuses, qu'elles soient chaudes ou tempérées autour d'étoiles de différents types. ARIEL mesurera la composition et la structure des atmosphères planétaires, contraindra la nature des coeurs planétaires, détectera la présence de nuages et étudiera les interactions avec l'étoile hôte.

Il y a 1 mois 1 jour

Par ses observations dans le domaine infrarouge moyen, le James Webb Space Telescope (JWST) révolutionnera notre compréhension de l'Univers. Après une sélection sévère, ses premières cibles d'observation ont été dévoilées. Sur la centaine de programmes proposés par des chercheurs du monde entier, seuls 13 ont été retenus. L'un d'entre eux sera mené par une collaboration impliquant des chercheurs de l'IAS.

Il y a 2 mois 3 semaines

Une équipe interdisciplinaire de chercheurs de l'IAS, du CSNSM et de la ligne SMIS du synchrotron SOLEIL a procédé à la première étude systématique en laboratoire de la matière organique provenant de poussières interplanétaires exceptionnelles, les micrométéorites ultra-carbonées (Ultra-Carbonaceous MicroMeteorites, UCAMMs).

Il y a 4 mois 2 semaines

Une équipe scientifique internationale impliquant des chercheurs de l'IAS a déterminé la composition élémentaire des poussières de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, explorée par la mission spatiale européenne Rosetta. Ces mesures, obtenues par l'instrument COSIMA, révèlent l'un des matériaux les plus riches en carbone et les moins altérés jamais explorés. Ce carbone cométaire se trouve essentiellement sous forme de matière organique macromoléculaire et c'est donc principalement sous cette forme qu'il a pu être amené sur la Terre primitive par les comètes.

Pages

S'abonner à Syndiquer