Astrochimie et Origine

Matière Interstellaire et Cosmologie

Physique Solaire et Stellaire

Système Solaire et Systèmes Planétaires

A la une

Il y a 1 semaine 3 jours

En combinant des observations multi-longueurs d'onde obtenues depuis l'espace avec Planck et WISE et au sol avec le CFHT, une équipe de chercheurs est parvenue à sonder la structure de la matière interstellaire diffuse sur plusieurs degrés carrés avec une finesse inégalée. L'étude a en particulier permis de déterminer les propriétés de la turbulence interstellaire sur une gamme d'échelles spatiales encore jamais atteinte: de 10 à 0.01 pc.

Il y a 2 mois 3 semaines

Passage de Mercure devant le Soleil

 

Lundi 9 mai 2016, de 13h12 à 20h40 (heure locale), Mercure passera devant le Soleil. Il est relativement rare que cet événement soit visible dans sa totalité, du début à la fin. Le prochain transit de Mercure aura lieu en 2019, et le prochain à être visible en France en totalité aura lieu en 2039.

 

L’IAS organise à cette occasion des observations et des présentations destinées au personnel du laboratoire, et du campus de Paris-Sud et CNRS.

 

Il y a 3 mois 2 semaines

L’expérience MICMOC, démarrée en 2003 à l’IAS et destinée à tenter de coupler astrochimie et astrobiologie, vient de déboucher sur un résultat majeur et surprenant : la formation prébiotique de la molécule de ribose, une molécule clef dans la composition de l’ARN considéré comme le premier matériel génétique connu chez tous les êtres vivants.

Il y a 6 mois 1 semaine

Les ravines observées sur Mars seraient produites par l'action de la glace de CO2 en hiver ou au printemps, et non par des écoulements d'eau liquide, comme avancé jusqu'ici. En effet, sous la glace de CO2 chauffée par le Soleil, d'intenses mouvements de gaz peuvent déstabiliser et fluidifier le sol jusqu'à créer des coulées semblables à celles générées par un liquide.

Il y a 8 mois 1 jour

On sait depuis l’arrivée de caméras haute résolution autour de Mars que des écoulements se produisent actuellement sur la planète. Il en existe différents types (nouvelles ravines, traînées sombres, dépôts brillants…) et leur origine fait débat : avalanche sèche ? eau liquide ? neige carbonique ? Une étude menée à l’Institut d’Astrophysique Spatiale donne pour la première fois la composition des couches de neige et de glace qui s’accumulent en hiver près de certains écoulements. Ces résultats suggèrent la coexistence de plusieurs mécanismes actuels de formation.

Pages

S'abonner à Syndiquer