Vous êtes ici

Matière Interstellaire et Cosmologie

Bienvenue sur les pages de l'équipe Matière Interstellaire et Cosmologie (MIC).

 

Notre équipe est composée de deux groupes, Matière interstellaire et Cosmologie. Ses domaines de recherche vont de la physique des grains de poussière interstellaires à la cosmologie de l'univers primordial. Vous trouverez plus de détails sur la page Présentation et sur les pages thématiques.

 

 

Dernières news

S'abonner à Syndiquer
Il y a 3 semaines 2 jours

Un nouveau système cryogénique mobile basé sur un système à dilution développé par BlueFors Cryogenics vient d’être installé dans nos laboratoires. Il peut atteindre une température de 6 mK et une puissance de refroidissement de 125 μW à 50 mK. La grande capacité de refroidissement et le volume disponible permettront de tester non seulement les nouvelles générations de détecteurs cryogéniques très sensibles mais aussi des parties de plans focaux, pour les futures missions spatiales.

Il y a 1 mois 1 jour

Par ses observations dans le domaine infrarouge moyen, le James Webb Space Telescope (JWST) révolutionnera notre compréhension de l'Univers. Après une sélection sévère, ses premières cibles d'observation ont été dévoilées. Sur la centaine de programmes proposés par des chercheurs du monde entier, seuls 13 ont été retenus. L'un d'entre eux sera mené par une collaboration impliquant des chercheurs de l'IAS.

Il y a 6 mois 2 semaines

Comment les galaxies se sont-elles formées ? Où se cache la matière noire ? Quelle est la nature de l'énergie sombre ? Les mystères de l'univers ne cessent de questionner l'humanité. L'astrophysique lève le voile sur beaucoup d’entre eux, mais de nombreuses questions demeurent. Ces points sont abordés dans un livre grand public qui est sorti le 27 septembre dernier.

Il y a 8 mois 2 jours

Ancien doctorant de l’IAS, Jean-Baptiste Durrive s’est vu décerner le Springer Thesis Award pour ses travaux de thèse de doctorat, soutenue le 13 octobre 2016. Son manuscrit, intitulé Baryonic Processes in the Large-Scale Structuring of the Universe (Processus baryoniques dans la structuration de l’univers à grande échelle), porte sur deux aspects fondamentaux de l’évolution du gaz intergalactique, depuis l’époque de la réionisation jusqu’à nos jours : l’émergence de champs magnétiques aux échelles cosmologiques, et la fragmentation de la matière dans les nappes et filaments de la toile cosmique. Sa thèse vient d’être publiée dans la collection Springer Theses. Félicitations à Jean-Baptiste!

Pages