Vous êtes ici

Cosmologie et eXtragalactique

Bienvenue sur les pages de l'équipe COSMologie et eXtragalacique (COSM!X).

 

Les domaines d'études de notre équipe vont des premières fluctuations de l'univers jusqu'à sa structuration à grande échelle récente. Nous étudions comment se forment et se structurent les différents éléments de la toile cosmique tant par une approche observationnelle que par la modélisation.  

 

 

Dernières news

S'abonner à Syndiquer
Il y a 1 mois 3 semaines

En 2013, les résultats de Planck ont mis en évidence pour la première fois un désaccord entre les paramètres cosmologiques déterminés par le fond diffus cosmologique et ceux obtenus en analysant l'abondance des amas de galaxies détectés par Planck. Ce désaccord a été confirmé lors de la seconde analyse de Planck en 2015 ainsi que par des analyses indépendantes impliquant l'utilisation du lentillage gravitationnel ou d'amas de galaxies observés dans le domaine des rayons X. Des chercheurs de l'IAS ont montré, à la lumière d'une nouvelle analyse, que le fond diffus cosmologique et l'abondance des amas de galaxies observés par Planck convergent en fait vers le modèle cosmologique standard le plus simple, dominé par la matière noire froide et une constante cosmologique.

Il y a 2 mois 3 semaines

Jean-Loup Puget, directeur de recherche émérite au CNRS à l'Institut d'astrophysique spatiale (CNRS/Université Paris Sud) a reçu ce 14 mai 2018 le prix Shaw, "le prix Nobel asiatique", dans la catégorie Astronomie.

Il y a 3 mois 1 semaine

L'annonce de la fondation Gruber vient d'être publiée ce 10 mai à 8h locale (heure de Yale) : https://gruber.yale.edu/cosmology

La fondation Gruber a le plaisir de décerner le Prix Cosmologie 2018 à l'équipe Planck, et à Jean-Loup Puget et Nazzareno Mandolesi, les leaders des consortiums HFI et LFI, pour avoir cartographié la température et la polarisation du fond du rayonnement cosmologique avec le satellite de l'ESA Planck.

Il y a 4 mois 2 semaines

Un nouveau système cryogénique mobile basé sur un système à dilution développé par BlueFors Cryogenics vient d’être installé dans nos laboratoires. Il peut atteindre une température de 6 mK et une puissance de refroidissement de 125 μW à 50 mK. La grande capacité de refroidissement et le volume disponible permettront de tester non seulement les nouvelles générations de détecteurs cryogéniques très sensibles mais aussi des parties de plans focaux, pour les futures missions spatiales.

Pages