Vous êtes ici

Cosmologie et eXtragalactique

Bienvenue sur les pages de l'équipe COSMologie et eXtragalacique (COSM!X).

 

Les domaines d'études de notre équipe vont des premières fluctuations de l'univers jusqu'à sa structuration à grande échelle récente. Nous étudions comment se forment et se structurent les différents éléments de la toile cosmique tant par une approche observationnelle que par la modélisation.  

 

 

Dernières news

S'abonner à Syndiquer
Il y a 2 mois 4 semaines

La collaboration Planck vient de publier une dernière série d’articles, ce qui porte leur nombre total à 164. L’ensemble de ces articles a été cité plus de 90 000 fois, ce qui démontre l’influence durable de cette expérience pour toute la cosmologie, et notamment pour l’étude de la masse des neutrinos, de la densité de matière noire, des caractéristiques des fluctuations primordiales, de la formation et l’évolution des galaxies et des amas, ou encore du champ magnétique de la Voie Lactée.

Il y a 1 année 1 semaine

L’instrument PILOT a décollé le matin du 24 septembre depuis l’aéroport de Timmins (Ontario, Canada). Ce troisième vol de l’instrument, emporté par un ballon stratosphérique, a duré 25 heures, dont trois heures de montée, une heure dédiée aux réglages de l’instrument, et 20 heures d’observations scientifiques à l’altitude-plafond (environ 38km de jour et 34km de nuit). Tous les systèmes de vol ainsi que l’instrument scientifique se sont comportés comme prévu, et les données obtenues sont de très bonne qualité.

Il y a 1 année 6 mois

Lundi 12 mars, l’IAS a livré le modèle de vol du système de calibration en vol (calibration Unit, CU) de l’instrument VIS de la mission Euclid. Euclid est la  mission M2 du programme Cosmic Vision de l'ESA, dont l’objectif scientifique est de cartographier l'Univers pour élucider la cause de l'accélération de l'expansion.  Elle y parviendra en regardant jusqu'à 10 milliards d'années dans le passé et en mesurant très précisément la forme et la distribution des galaxies que contient l’Univers.

Il y a 1 année 11 mois

Les régions de formation d'étoiles les plus intenses de l'Univers jeune interagissent avec leur environnement par des échanges rapides de gaz. Cette découverte, réalisée par une équipe internationale incluant des astronomes de l’Institut d’astrophysique spatiale (Université Paris-Sud/CNRS) et d'autres laboratoires, approfondit la compréhension de la phase d'évolution rapide des galaxies massives, il y a environ 11 milliards d’années.

Pages