Recherche
Language/ Langue
english. .français

Les météorites martiennes sont connues depuis les années 1970, mais leur région d'origine est restée inconnue jusqu'à ce que des chercheurs d'Oslo, de Lyon et de l'IAS aient récemment identifié le cratère qui serait la source du plus grand groupe de météorites martiennes, les shergottites. Ce cratère d'impact date probablement d'il y a 3 millions d'années, et les météorites ont terminé leur voyage sur Terre il y a quelques milliers d'années.

L'observatoire spatial PLATO (PLAnetary Transits and Oscillations of stars), qui étudiera les transits planétaires et les oscillations stellaires, a été sélectionné le 19 février par le Comité du Programme Scientifique de l’ESA dans le cadre de son programme Cosmic Vision. Cette mission, qui devrait être lancée en 2024, sera capable de repérer des planètes appartenant à d’autres systèmes solaires et de caractériser les étoiles hôtes de ces systèmes.

Don Hassler devient directeur de l’Institut d’Astrophysique Spatiale (IAS) le 1er Février 2014 pour un mandat de 5 ans. Il succède à Yves Langevin, qui demeure directeur de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de l’Université Paris-Sud (OSUPS). Don Hassler était jusqu’alors directeur du programme scientifique à Southwest Research Institute (SwRI) à Boulder, Colorado, Etats-Unis.

Après une phase d’hibernation qui a duré 31 mois, la sonde ROSETTA s’est réveillée comme prévu le 20 janvier. Après cette étape cruciale, la sonde va s’approcher du noyau puis se mettre en orbite (fin juin) pour le cartographier et choisir un site d’atterrissage pour l’atterrisseur Philae, qui sera déployé en novembre. L’IAS est impliqué sur 3 instruments de l’orbiteur et de l’atterrisseur.

Séminaires hebdomadaires


bât. 121, salle 1-2-3


Jeudi 10 avril 2014, à 14h

Les risques climatiques (5ème rapport du GIEC)

par Valérie Masson-Delmotte (LSCE, CEA-CNRS-UVSQ/IPSL)

Séminaires techniques

Contact Maryse Charra