Le Programme National Soleil Terre

Le Programme National Soleil Terre

 

Les Moyens

 

Les recherches menées dans le cadre du Programme National Soleil-Terre s'appuient sur l'exploitation d'instruments au sol et dans l'espace. L'objectif du programme est de favoriser les analyses coordonnées des expériences sol et spatiales et d'optimiser le retour scientifique de ces instruments.

 

A l'heure actuelle le programme s'articule autour de l'analyse scientifique des données d'instruments sol et spatiaux  :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre ces instruments, la communauté dispose d'un certain nombre d'expériences au sol : instruments d'observations systématiques pour la surveillance de l'activité solaire à Meudon et à Nancay, réseau décamétrique de Nancay, et des moniteurs à neutrons (sous responsabilité technique de l'IPEV) qui sont des détecteurs de nucléons de haute énergie(>500 MeV) à Terre Adélie et aux Iles Kerguelen.

 

Le retour scientifique de l'ensemble de ces instruments est optimisé par la mise en place de trois bases de données. Elles permettent également de développer des programmes scientifiques s'appuyant sur des observations dans plusieurs domaines de longueur d'onde ou sur de longues séquences temporelles de données :

 

 

 

 

 

Les bases de données MEDOC et BASS2000 pourraient évoluer à moyen terme vers un observatoire virtuel et participent dès à présent au projet Européen EGSO (European Grid of Solar Observations). Ces bases de données sont complétées par un service en ligne d'extrapolation de codes MHD numériques (FROMAGE) précédemment développés pour extrapoler dans la couronne solaire les champs magnétiques mesurés au niveau de la photosphère.



Revenir à la page précédente